l'EFS appelle à la mobilisation avant l'été et les Jeux olympiques

Retour
l-efs-s-est-donne-pour-objectif-en-prevision-de-jeux-olympiques-d-atteindre-105-000-poches-de-sang-d-ici-la-mi-juillet-photo-d-illustration-sipa-1719418290.jpg
ven. 28 juin 2024

La tenue des élections impacte les collectes de sang, à l'approche des vacances d'été, une « période sensible ».

À la veille des vacances d'été et avant les Jeux olympiques, l’Établissement français du sang (EFS) appelle mercredi les donneurs à se mobiliser, en raison de réserves jugées « trop basses ». L’impact des élections à venir sur l’organisation des collectes et l'approche des JO rendent particulièrement nécessaire un sursaut de mobilisation, souligne l'EFS.

Selon l'Etablissement français du sang, la mobilisation des donneurs au cours de ces dernières semaines, « ne permet pas d’inverser une tendance à la baisse de la fréquentation des collectes ». L'approche de l'été est toujours une « période particulièrement sensible », avec les départs en vacances, rappelle-t-il.

JO, été, élections... Une collecte difficile

« Par ailleurs, l’organisation des élections législatives affecte la capacité à collecter : des dizaines de collectes prévues dans des salles municipales ont été annulées pour permettre l’installation des bureaux de vote », prévient-il.

« Bien qu’il soit encore difficile de mesurer les effets de l’actualité politique sur le don, nous pouvons craindre un effet sur la fréquentation des collectes », a précisé Hervé Meinrad, directeur de la collecte et de la production de l’EFS, cité dans un communiqué. « C’est pourquoi il faut se mobiliser dès aujourd’hui pour le don de sang afin que le niveau des produits sanguins soit suffisant cet été ».

L'EFS s'est donné pour objectif en prévision de Jeux olympiques d'atteindre 105 000 poches de sang d’ici la mi-juillet. Mais « le compte n’y est pas encore ».

Plusieurs mesures ont été mises en place pour maintenir une offre de collecte. Les équipes franciliennes ont par exemple planifié des collectes sur des zones suffisamment éloignées des grands événements afin de permettre aux donneurs de s’y rendre. « Malgré cette préparation, la période des Jeux aura un effet sur la collecte de sang, en particulier en Île-de-France », prévient l'EFS.