Chargement en cours

Duppigheim-Entzheim : renforcer la fidélisation des donneurs de sang

Retour
a-la-fin-de-l-ag-quelques-donneurs-ont-ete-mis-a-l-honneur-photo-dna-1550768761.jpg
ven. 22 février 2019

L’Amicale des donneurs de sang bénévoles d’Entzheim, rejoint depuis peu par l’amicale de Duppigheim, a tenu son assemblée générale vendredi soir dans une salle de l’Escale flambant neuve. Une cinquantaine de personnes étaient présentes.

 

32 nouveaux noms

Dans son rapport détaillé (diaporama à l’appui), Yvonne Brevers, vice-présidente, a souligné l’augmentation du nombre de donneurs, avec 389 personnes accueillies en 2018. Cette progression de 7,5 % est (surtout) une conséquence du rapprochement avec l’Amicale de Duppigheim. « Il est important de noter que 32 nouveaux noms ont été enregistrés dans nos fichiers, dont cinq jeunes », relève Pierre Friedrichs qui compte bien renforcer la fidélisation auprès des jeunes donneurs. « Nous allons continuer de plus belle à faire vivre le don du sang à Entzheim, avec l’espoir que de nouveaux donneurs viendront nous rejoindre et que les dons continueront à progresser dans l’intérêt des nombreux malades qui ont besoin de sang », martèle le président.

Un message et un souhait appuyé respectivement par Jean-Louis Krieger, vice-président de l’Union Départementale 67, et Roland Wolf, vice-président de l’Amicale de Duppigheim. Quand le premier orateur rappelait les statistiques du Département (767 dons en plus en 2018), le second insistait sur le rajeunissement des donateurs. « Il y a une progression certes, mais notre vivier est en train de s’effriter. Les jeunes ne suivent pas, c’est inquiétant », regrette Roland Wolf.

 

Deux abandons

Des actions sont entreprises pour sensibiliser les membres des associations en particulier, pour autant la situation n’évolue pas trop.

Mais au sein des deux amicales, on ne désarme pas. Grâce au dynamisme et à l’engagement du comité et des bénévoles, l’ADSBE poursuit son chemin. Elle profite de moments privilégiés pour s’informer, échanger pour faire évoluer et soutenir cette bonne cause.

Pierre Friedrichs concluait par quelques notes négatives, comme l’abandon des marches pour la solidarité (6847 marcheurs ont été recensés lors des 21 manifestations). Jusque-là, un minibus emportait les donneurs de plasma au Centre de Strasbourg, ce concept est également abandonné.

Le mot de la fin revient à André Depen, qui, au nom de la municipalité d’Entzheim (Adrien Berthier pour Duppigheim était excusé), assurait l’Amicale de son soutien. Il se traduit notamment par la mise à disposition de nouveaux locaux dans la salle de l’Escale. Il y a 34 ans, l’ADSBE prenait son envol, pourvu qu’elle fasse encore longtemps… escale.