Chargement en cours

EFS : situation maîtrisée en 2020, « petite inquiétude » en 2021

Retour
title-1611576064.jpg
mar. 26 janvier 2021

Pour juger de la situation des dons de sang, « il faut voir à une échelle régionale et nationale. Notre vision est de toujours assurer un niveau de stock pour assurer dix jours de distribution. Les collectes sont organisées pour tendre vers cet objectif », rappelle Christophe Forny, le responsable des prélèvements du Haut-Rhin à l’EFS (Établissement français du sang) Grand Est.

Or, en 2020, « les circonstances sanitaires n’ont pas facilité l’organisation des collectes, en particulier dans le Haut-Rhin », poursuit le médecin. Une centaine a été annulée dans le département (687, contre environ 780 prévues), entre mars et décembre. Une dizaine dans les communes, l’essentiel dans les lycées, les universités, les entreprises, etc. « Nous avons dû réagir. En proposant à certaines amicales d’ajouter des collectes. » Et en « augmentant considérablement l’accueil des maisons du don de Colmar et Mulhouse ». Ce qui a permis de « maîtriser la situation », avec une collecte de 41 620 poches en 2020, soit environ mille poches de moins qu’en 2019. Christophe Forny nuance : « Les hôpitaux ont aussi réduit leurs activités. Ça a permis d’assurer l’approvisionnement, mais la situation reste tendue. »

Le responsable des prélèvements fait part d’une « petite inquiétude » pour ce qui concerne le début 2021, « qui commence doucement, avec 15 % et 20 % de donneurs en moins ». Comme si, « à l’heure actuelle, il y avait un malentendu sur le couvre-feu », note Christophe Forny, qui insiste : « Les dons de sang sont maintenus et sont une condition dérogatoire » pour se déplacer après 18 h et le début du couvre-feu.

Source DNA 25/01/2021

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation notamment l’utilisation de cookies afin d'améliorer la qualité de vos visites et réaliser des statistiques.
Mentions légales / Politique de confidentialitéX