Chargement en cours

OBERNAI : Le don de sang mobilise en famille

Retour
le-don-de-sang-mobilise-en-famille-1554321327.jpg
jeu. 4 avril 2019

Vendredi, 113 personnes se sont déplacées pour donner leur sang à la collecte de l’association d’Obernai. Parmi eux, une grand-mère avec sa fille et sa petite-fille.

L’histoire de famille remonte au grand-père. C’est lui qui était adepte du don de sang. Sa fille, Stella, se souvient qu’il l’emmenait depuis son plus jeune âge. Et a pris le relais. Jusqu’à convaincre sa maman, Nicole, qui jusque-là « avait peur des piqûres ». Tout en emmenant régulièrement sa fille Émilie.

Elle a eu ses 18 ans en février, l’âge pour donner. Et n’a pas attendu pour se lancer et offrir cette belle image d’une famille impliquée sur trois générations.

Une implication qui va plus loin : elles font également partie des bénévoles qui assurent organisation et promotion des collectes à Obernai, ainsi que l’accueil et la restauration des donneurs.

740 dons en 2018

L’amicale des donneurs de sang d’Obernai a progressé de façon spectaculaire ces dernières années, pour atteindre le chiffre de 740 dons en 2018. Cela correspond à 5 % de la population en âge de donner, soit un point de mieux que la moyenne nationale (4 %) mais encore loin des communes alsaciennes plus rurales, qui flirtent avec les 10 %.

« Nous ne cherchons pas une progression à tout prix », précise le président, Nicolas Gauthier. Son objectif est de stabiliser la qualité d’accueil avec des bonnes collations et de bons moyens logistiques. Une orientation soutenue par l’Établissement français du sang.

Le menu de vendredi soir était à la hauteur, avec boulettes de viande, spaetzle, fromage et pommes au four, concocté par deux cuisiniers professionnels qui ont rejoint l’amicale récemment.

Des dons bientôt possibles dès 17 ans

Côté projets, l’amicale pense déjà à 2020, avec des nouveautés en préparation et la reconduction de la spéciale lycéens, qui sera ouverte aux jeunes à partir de 17 ans, en application de nouvelles dispositions légales à compter de janvier.