QUI SONT LES DONNEURS ALSACIENS ?

Retour
Image1.png
sam. 19 février 2022

 En Alsace, 63 000 personnes font au moins un don par an : 40 000 dans le Bas-Rhin et 23 000 dans le Haut-Rhin, soit respectivement 5,3 % et 5,2 % de la population en âge de donner. Cela fait des deux départements alsaciens de « bons élèves » en matière de don de sang, la moyenne nationale tournant autour de 4 %.

 Dans le Haut-Rhin, le nombre de donneurs est relativement stable. « Il y a des variations de quelques centaines de donneurs d’une année sur l’autre, mais nous sommes toujours autour des 23 000 personnes », indique le Dr Christophe Forny, responsable des prélèvements de sang dans le Haut-Rhin pour l’EFS (Établissement français du sang). Ce qui a baissé, en revanche, c’est le nombre de dons. « Nous avons déjà été autour de 48 000 dons annuels. Aujourd’hui, on compte 46 000 à 47 000 dons par an. En 2021, il y en a eu 45 427, soit 2 % de moins par rapport à 2020. ». Pour le Dr Forny, « c’est paradoxal dans la mesure où davantage de collectes ont été annulées en 2020 qu’en 2021 ». Dans le Bas-Rhin, le nombre de donneurs a, lui, baissé entre 2021 et 2020, avec une « perte de 2 000 personnes », calcule le Dr Eric Hetzel, responsable adjoint des prélèvements de sang dans le Bas-Rhin pour l’EFS.

 Selon le Dr Forny, le Haut-Rhin est le département français où l’on compte le plus d’associations de donneurs bénévoles. Elles sont 181. Dans le Bas-Rhin, il y en a 145.

 Dans le Haut-Rhin, 52 % des donneurs sont des hommes et 48 % des femmes. 50 % des donneurs ont entre 30 et 60 ans, 26 % moins de 30 ans et 24 % plus de 60 ans. Dans le Bas-Rhin, en revanche, 52 % des donneurs sont des femmes et 48 % des hommes. Les 20-24 ans sont ceux qui donnent le plus (16 % des donneurs) et les 65-69 ans ceux qui donnent le moins (3,6 %).