Chargement en cours

DRUSENHEIM : Pour faire face au « seuil critique »

Retour
title-1598636349.jpg
sam. 29 août 2020

Elle a été parfaitement organisée par une équipe de Strasbourg de trois médecins, six préleveurs, deux secrétaires et deux chauffeurs, avec le concours efficace de quelques membres de l’Amicale locale des donneurs de sang bénévoles, présidée par Jean-Claude Mosser.

Pour l’Établissement français du sang (EFS), y compris sa branche alsacienne habituellement très active, c’est la douche froide au sortir de l’été. Les stocks de sang ont considérablement diminué… La docteure Carine Bertinotti, responsable de la collecte à Drusenheim, a confirmé que des SMS d’alerte avaient été envoyés et qu’au plan national, dix mille poches de sang sont nécessaires chaque jour, sans compter le surplus, lié à la pandémie. Confiante cependant, elle a ajouté : « cela marche bien d’ordinaire à Drusenheim et nos prévisions tablent sur cent dix donneurs ce soir ». De fait, c’est très exactement ce nombre de personnes qui étaient présentes ce jeudi, dont six nouveaux.

Le rituel est à chaque fois le même : passage au secrétariat pour l’inscription, remplissage d’un questionnaire très précis, entretien pré-don avec le médecin, prélèvement bien sûr, sauf circonstances exceptionnelles, et collation.

Tout au long de l’après – midi de 16 h 30 à 20 h, membres de l’Amicale et donneurs, tous en la circonstance vrais auxiliaires de santé, se sont pliés de bonne grâce aux contraintes très strictes liées à la Covid-19.

La prochaine collecte est prévue jeudi 5 décembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation notamment l’utilisation de cookies afin d'améliorer la qualité de vos visites et réaliser des statistiques.
Mentions légales / Politique de confidentialitéX