Chargement en cours

Comité Régional

lE cOMITE rEGIONAL ALSACE 

Son historique :

Créées dans les années 1960, les Unions Départementales de nos deux départements, appelées couramment UD 67 et UD 68, se sont immédiatement affiliées à la Fédération Française des Donneurs de Sang Bénévoles.

A l’époque elles étaient rattachées à la grande Xème Région dont les contours étaient voisins du Grand-Est que nous connaissons aujourd’hui.

Particularité du découpage, puisqu’il en existe au moins une : l’UD 67 comptait dans ses rangs le territoire de Belfort alors présidé par Monsieur CHOFFAT. (Cette situation s’explique du fait que ce département était collecté par le Centre de Transfusion Sanguine de Strasbourg).

Ce grand territoire il fallait le gérer et ce n’était pas une mince affaire : l’étendue de la zone, la multitude de caractères et de façons de faire de chacun, les disparités de ressources, voire les inégalités, ont augmenté la cadence des réunions.

Les présidents se sont succédé à une certaine cadence, citons-en quelques-uns : Patrick CAISSIAL, Alcide LERICHE, Michel BOTTON.

C’est au début des années 1980, alors que l’Alsace pensait déjà à l’organisation du Congrès National qui devait se tenir en 1984 à STRASBOURG, que notre Président départemental, René HERRMANN, souhaitait mettre fin à ces longs Week-End de réunions, à ces interminables rencontres pratiquement toutes concentrées à Nancy, Reims, Charleville et Verdun.

Lors d’une réunion de nos deux Unions Départementales, il lança l’idée d’une région Alsace, idée qui a immédiatement enregistré l’adhésion des deux Conseils d’Administration.

L’Union Régionale, appelée par la suite Comité Régional Alsace, est née au mois de mai 1987 à l’initiative de René HERRMANN.

Un certain nombre de présidents se sont succédé : MM René HERRMANN, Fernand MEYER, Robert METZ, Ernest LANG, Claude WALTER, Erwin BAY, Fernand WILLMANN, Richard RAPP, Claude GERBER, Maurice SCHWARTZ et, actuellement Jean-Claude HILBERT.

La tâche de ces derniers n’était pas facile dans la mesure où trouver une voie, trouver des objectifs différents de ceux déjà mis en œuvre par les deux départements n’était pas une mince affaire.

Il fallait donc coûte que coûte instaurer et développer un esprit de franche camaraderie, dépasser les querelles intestines toujours et encore d’actualité, et en tout cas chronophages …

Ce but a-t-il été atteint ? Il semblerait que oui, puisqu’aujourd’hui en 2019, l’entité « C.R. Alsace » existe toujours même si elle cherche toujours ses marques, ses finances et essaye de se fixer ses objectifs.

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation notamment l’utilisation de cookies afin d'améliorer la qualité de vos visites et réaliser des statistiques.
Mentions légales / Politique de confidentialitéX