Chargement en cours

Don du sang: un appel largement entendu

Retour
title-1585153567.jpg
jeu. 26 mars 2020

L’Établissement français du sang voit, depuis jeudi, une grande affluence de donneurs de sang dans ses sites de collecte. Un soulagement, après une baisse inquiétante due au confinement et alors que les besoins en produits sanguins restent importants.

L’Établissement français du sang (EFS) avait lancé un appel pressant en Alsace, la semaine dernière, relayant l’appel national du directeur général de la Santé pour inciter les donneurs en bonne santé à continuer de venir donner leur sang. L’appel a été largement entendu : sur les réseaux sociaux, l’EFS a remercié les donneurs qui se sont manifestés en masse et a annoncé « une très forte affluence » sur ses sites de collecte. À tel point que ces derniers demandent désormais que les donneurs prennent rendez-vous, ou bien reportent leur venue dans les semaines à venir.

Des mesures qui protègent les donneurs

« L’affluence est similaire, voire plus forte, à celle que nous avons connue au moment des attentats de 2015, explique le Dr Chrystelle Claudel, responsable, à l’EFS, de la collecte dans le Grand Est. Mais cette fois, les donneurs ont très bien compris quand on leur a demandé de revenir un autre jour, parce que le temps d’attente devenait très long. »

Comme à Strasbourg, ce lundi matin, où, dès 8 h 30, plusieurs personnes – dont certaines portant un masque – attendaient au rez-de-chaussée du site, qui a changé sa procédure d’admission. Il faut désormais avoir pris un rendez-vous préalable pour pouvoir remplir le questionnaire habituel destiné à l’entretien médical. Puis, toutes les deux ou trois minutes, un donneur peut monter au premier étage, où se trouvent l’accueil, les salles de prélèvements, les locaux de collation et des entretiens médicaux. Tous les intervenants du site portent un masque. Des marquages au sol permettent de conserver une bonne distance entre les volontaires. Plus de grandes bouteilles d’eau ou de jus de fruit à disposition pour se servir un verre, mais des petites bouteilles individuelles de 50 cl. Des gants sont aussi à disposition.

Actuellement, la préférence de prélèvement de l‘EFS va au sang total. « Avec le report de toutes les interventions chirurgicales non urgentes dans les établissements hospitaliers, les besoins en plasma et plaquettes ont beaucoup diminué, explique Chrystelle Claudel. D’un autre côté, la ressource en sang total, qui constitue 80 % de notre activité, a fortement baissé, à cause de la fermeture des établissements scolaires et de plusieurs entreprises qui recevaient nos collectes mobiles, surtout en mars. » À cela s’ajoutent des annulations de collectes mobiles dans les communes, qui hésitent à mettre des salles à disposition de l‘EFS en ce moment.

Pour donner son sang en ce moment, il faut avoir sur soi l’attestation de déplacement dérogatoire datée et signée, avec la quatrième case cochée (assistance aux personnes vulnérables). Les sites de collecte conseillent aux donneurs d’apporter leurs propres stylos (comme pour les élections) et de respecter les mesures de distanciation. Il est préférable de téléphoner aux sites fixes de prélèvement pour prendre rendez-vous. À Strasbourg (rue Spielmann) au 03 88. 21. 25. 03 ; à Colmar (hôpital Pasteur) au 03 89 30 12 60 ; à Mulhouse (Hasenrain) au 03 89 31 70 80.

Source DNA

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation notamment l’utilisation de cookies afin d'améliorer la qualité de vos visites et réaliser des statistiques.
Mentions légales / Politique de confidentialitéX